Vue dans le livre des baptéme 
de la paroisse de Münster. 

Le nom Werlen dans un document de 1689

  

 

Origine du nom Werlen
     
_________________

                                   

Aujourd'hui Werlen est un nom des familles qui ont leur origine en Haut-Valais, la partie alémanique du Canton du Valais (Suisse).

La langue allemande s'est modifiée relativement fort au cours des siècles. Elle se compose d'une série de dialectes. En plus il y a souvent des mots d’un seul usage local. Pour cela on trouve beaucoup d’ interprétations du mot Werlen. Exemple : WERL = une sauterelle / WEHRLEIN = un petit barrage / WERLIN = une tumeur dans la face.

   

Moi je préfère la version suivante, plus romantique:

         

______________________________   

   

  

A.     Dans  le 9ème  siècle: Lieux sacrés / camps de résistance

   

Dans l’an 800 l’empereur Charlemagne  impose aux Saxon une guerre d'extermination doublée d'une christianisation à outrance. La lutte durera plus de trente ans. Sources du temps citent des camps de résistance Saxe, cachés dans les bois et dans les marécages, en les appelant CASTRUM WERLENSE.

   

=    CASTRUM est la désignation latine pour un camp fortifié. Le terme WERLENSE dériva de la latinisation du nom WERLE, WERLIN ou aussi WERLAON et WERLO.

=    La première syllabe  vient de la dénomination germanique pour homme ou être humain. Exemple  WER-WOLF = homme loup.

=    La seconde syllabe dérive d’une des définitions germanique d’un bosquet ou pré sacré, qui se trouvait dans ou au bord d’une zone « mauvaise » (marécages,  gorges, orées des forêts et clairières avec un aspect menaçant etc.). Exemple OS-LO = pré sacré d'Odin. L’Esotherique d’aujourd’hui appelle ces lieux « Kraftorte ». Fenêtre d’une force naturelle positive, encerclée ou au bord d’une zone avec une aura négative, qui perturbe ou limite la végétation des arbres.

 

  

 

 

Werlo, Werlen  = hommes qui se réunissent ou campent dans un bois sacré ou sur un pré sacré.

 

 

 

         

______________________________   

   

                                   

B.    Depuis le  9ème  siècle: Toponymies

   

Par la suite le nom était utilisé pour la désignation des cours, villages, châteaux, sanctuaires, parfois érigés sur les anciens lieux sacrés germaniques.  Exemples:

   

·       Dans le 10ème siècle le château Werle des Comtes de Werle (plus tard ils s'appellent Comtes de la Westphalie).

·       La résidence impériale de Werla au Thuringe (érigée environ en l'an 1000 par l'empereur Otto, un Saxon).

·       Le sanctuaire Werl am Hellweg (aujourdhui la ville de Werl, en Westphalie).

·       Le petit village Werlenburg, en Silésie.

·       Verle, un pâturage dans le Trentino (Italie) sur lequel les Autrichiens ont construit en 1914 une fortification (dans la première guerre mondiale attaqués par les Italiens).

·       L’hameau Werli(n)gen en Valais, prés de Unterbäch.

     

Au cours des siècles la dénomination du même endroit a changé parfois. La résidence impériale s'appela, dans les premier temps WERLAON, puis WARLO, WERLE et WERLA. La ville Werl a porté aussi les noms WERLO et WERLE.

 

 

         

______________________________   

   

                       

C.    Depuis le 11ème siècle: Prénoms

    

De la même origine que les toponymes évolueront plus tard des prénoms comme WERLIN, WERLO et WERENLIN. Dans le 17ème s’est développé  le  prénom WERNER.  Remarque : Selon d’autres sources WERNER naquit de Warin-Hari = germanique Le Défenseur

 

 

         

______________________________   

   

                       

D.    Depuis le  14ème  siècle: Noms de famille

       

Avant environ 1300 on ne connaît que le nom de baptême, parfois complété par

·       le prénom du père

·       une référence au lieu ou la personne a habité ou d’ou elle venait,

·       une référence au métier ou à une caractéristique spéciale de la personne.

 

De ceux-ci entre 1300 et 1500 naquirent les noms de famille. De la même origine que les prénoms mentionné, nous connaissons aujourd’hui noms des familles comme WEHRLI, WEHRLE, WERLEN et VERLAINE.

 

 

  Paul-Marie Verlaine, Poète, né 1844 à Metz, mort 1896 à Paris.

 

 

 Remarque :

 

a.       Jusqu' vers la fin du 18ème siècle le nom de famille a changé parfois.  Exemples :

-          A Hambourg il y avait au 17ème siècle une famille VON WERLEN, qui était aussi appelée VON WARLAN

-          En Hollande il y avait des VAN WERLEN qui se sont appelés après 1630 VAN WERLE.

-          A Fribourg une famille Seiler a porté, après 1642, le nom WERLE.

-          Dans le Haut-Valais pour "nos" Werlen ont trouve avant 1780 aussi les noms WERLI, WERLIN, WERLO, WERLE et EGGER!

 

b.       En règle générale ces changements de noms de famille avaient leur raison non pas dans la volonté des membre d’une famille, mais dans l'interprétation individuelle de ceux qui écrivaient les documents (qui faisaient parfois aussi des erreurs, par exemple à Münster, en 1828, était registré un mariage Wernen-Nessier - au lieu de Werlen-Nessier). On doit tenir compte, qu'en Valais, avant environ 1850, la majorité de la population était analphabète. En dehors des membres du clergé, il n'y avait que quelques personnes capables d'écrire une lettre ou un document.

-          En l’an 1000 :  1 sur 10'000 (1 sur 5000 pour celles qui savaient "un peu" lire)

-                     1200 :  1 sur 5'000 (1 sur 2’000)

-                     1300 :  1 sur 3'000 (1 sur 400)

-                     1400 :  1 sur 800 (1 sur 100)

-                     1500 :  1 sur 500 (1 sur 50)

-                     1600 :  1 sur 100 (1 sur 15)

-                     1700 :  1 sur 40 (1 sur 10)

-                     1800 :  1 sur 10 (1 sur 4)

 

Cela explique aussi pourquoi avant environ 1200 on trouve en règle générale, seulement mentionné dans les documents les noms des hauts nobles et hauts dignitaires ecclésiastiques ou que, par exemple, un village comme Münster n’est jamais mentionné avant l’an 1240. En Valais jusqu’aux environs du 17ème siècle l’existence d’une personne n’était jamais registrée si il n’arrivait pas qu’un écrivain fût demandé pour faire un document ou une lettre. Cela était le cas quand on faisait des contrats, était témoin, avait une nomination publique, devenait membre d’une association d’alpage, faisait une donation pour une messe etc. Une seule exception était en Valais pour la famille von Rothen dont sont registré, dès 1550 par un membre de la famille, dans un «Hausbuch» toutes les naissances, mariages et décès.

 

Pour tous les autres Valaisans l'enregistrement de ces événements arriva plus tard au cours du 17ème siècle, lorsque l'Église commença la registration. Par exemple dans la paroisse de Münster :

-          Livre des baptêmes partiellement dès 1604. Complet dès 1664.

-          Livre des mariages et des morts partiellement dès 1625. Complet dès 1660.

 

                        ________________

           

    

Conclusion :

  

 

 

Nous ne saurons jamais si le nom de famille Werlen à sa origine dans le prénom d’un ancêtre – ou s’il y a un rapport avec les lieux mentionnés

 

 

   

Sources: Les interprétation du nom Werlen son surtout tirées de publications sur l'histoire de la ville de WERL et de la résidence impériale de WERLA. Les informations sur l’évolution de la registration des noms en Valais je les ai reçues d’Ignaz Bellwald (Kippel) et Norbert Pfaffen (Visp).

 

Janvier 2003,  F. Werlen  

 

            ________________

           

 

Fin page «Origine du nom»

 

 

Continue  / Next

Retour  .  Page principale 

 

 

© 2002 werlen.ch